Déconfinement : réouverture des écoles dans les communes de la circonscription
Déconfinement : réouverture des écoles dans les communes de la circonscription

Le déconfinement progressif du pays a commencé depuis le 11 mai dernier. Dès le 12 mai, certains écoles ont pu rouvrir.

Sur le territoire de la 9ième circonscription des Yvelines de nombreux maires ont fait le choix de la reprise scolaire, soit dès la semaine du 11 mai, soit à partir du 18 mai. 

A la fois pour saluer la mise en oeuvre sur le terrain de cette rentrée scolaire complexe et inédite par les maires, les directeurs d’écoles et le personnel enseignant et municipal, mais aussi pour constater le respect des consignes sanitaires et des gestes barrières, Bruno Millienne s’est rendu dans plusieurs écoles le 18 mai dernier.

La visite des 4 écoles – élémentaires et maternelles – à Guerville, La Falaise, Boinville-en-Mantois et Bonnières-sur-Seine a pu confirmer l’idée selon laquelle que chaque école et chaque commune étaient confrontées à des difficultés différentes selon la situation sur le terrain.

Pour autant, dans chacun des cas, des solutions et adaptations ont été trouvées grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs.

Dans toutes les écoles, le traçage aux sols, dès l’extérieur de façon à ce que les parents et enfants qui attendent respectent les distanciations, a été appliqué.  Les ATSEM ou enseignants viennent chercher les enfants un par un.

La commune de Guerville a opté pour la prise de température en plus du lavage des mains à l’accueil de chaque enfant que l’on retrouve dans chaque école.

Chaque enfant dispose de son propre matériel. A Boinville, un sac de sport pour chaque enfant contenant leur matériel de motricité a été donné.

Pour les sanitaires, les mesures sont adaptées aux locaux. Pour les repas, à Guerville les enfants emmènent leur panier repas, à Boinville et La Falaise un repas froid est fournit par la société de restauration scolaire, alors qu’à Bonnières la cuisine fonctionne toujours.

Les écoles ne peuvent pas accueillir tous les enfants car leurs locaux ne sont pas adaptés (sauf Boinville qui a une école de moins de 10 ans, et très peu de parents qui souhaitent mettre leur enfant à l’école).

Les structures comme La Falaise ( plus de 70 ans) restreignent la possibilité d’accueil car les couloirs, escaliers,…, sont beaucoup trop étroits.

Les maires ont pu faire part des problématiques rencontrées :

– manque de personnel et donc obligation de déléguer du personnel dans la journée en aide aux maîtresse, heure de cantine, etc…

– manque de budget pour acquérir du matériel de protection sanitaire : masques, produits hydroalcoolique, poubelles aux pieds, marquages aux sols, …

– communication tardive des directives sanitaires pour mettre en place à temps le protocole sanitaire

–  réticences, quelquefois, du personnel enseignant qui ne voulait pas reprendre leur activité en présentiel

De cette visite il ressort que les enfants accueillis se sont très bien adaptés, sont très respectueux des consignes sanitaires et que la reprise scolaire se passe globalement de la meilleure des façons possibles compte-tenu du contexte.

Toutes les écoles visitées accueillent les enfants en toute sécurité. Le corps enseignant et le personnel communal a su s’adapter, et ont été très réactifs.

Le nombre d’enfant accueilli reste pour l’heure limité. Il conviendra donc de poursuivre l’adaptation avec la montée en nombre des enfants, ce qui ne sera pas possible dans certaines écoles pour des raisons de locaux comme à La Falaise.

Les Maires mènent entre eux une réflexion pour regrouper les enfants au sein d’une même école pour un accueil dans de meilleures conditions.

Leur mobilisation est centrale et leur action depuis le début de cette crise est exemplaire.