Invité de BFMTV et LCI, Bruno Millienne est revenu sur la fin du grand débat national et la suite à venir
Invité de BFMTV et LCI, Bruno Millienne est revenu sur la fin du grand débat national et la suite à venir

Invité le dimanche 7 avril de BFMTV et LCI, Bruno Millienne est revenu sur la fin du grand débat national et la suite à venir.

Verbatim :

💬 L’éducation et la santé figurent parmi les priorités exprimées par nos concitoyens pendant le #GrandDébat. Nous avons avancé sur ces sujets : pour l’éducation cela se joue dès le plus jeune âge et c’est pour cela que nous dédoublons les classes de CP/CM1.

💬 Sur la santé nous allons développer des maisons de santé et soutenir les collectivités qui expérimentent des dispositifs innovants pour l’hôpital. Nous avons voté la fin du numerus closus pour permettre un maillage de médecins sur l’ensemble du territoire.

💬 La sécurité et le chômage ont effectivement été les grandes thématiques absentes du #GrandDebat. Les Français doivent se sentir en sécurité. Pour le chômage, c’est plus suprenant. Sur l’aspect « démocratie » nous apporterons des réponses, comme prévu, par la réforme constitutionnelle.

💬 S’agissant des retraites, un travail sérieux est accompli par Jean-Paul Delevoye en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés. Il faut en attendre les conclusions mais la méthode de concertation parait particulièrement bonne et des propositions en découleront.

💬 Il faudra réfléchir à une refonte en profondeur de notre fiscalité notamment au regroupement de certains impôts en un impôt unique pour plus de lisibilité. C’est indispensable pour s’assurer du consentement à un impôt, par plus de transparence et de justice.

💬 Je plaide et plaiderai encore et toujours pour une redynamisation de nos territoires « déséconomisés » pour que cesse la fracture territoriale. La transition écologique, l’économie circulaire, l’économie sociale et solidaire sont autant de moyens d’y parvenir.

💬 Il faut en effet que nos institutions soient plus représentatives et seule une dose équilibrée de scrutin proportionnel peut le permettre. C’est ce qu’on a toujours pensé au Mouvement Démocrate et c’est ce qu’on défendra encore dans les débats à venir.