Nicolas Hulot présente le Plan biodiversité à l’occasion du premier comité interministériel pour la biodiversité
Nicolas Hulot présente le Plan biodiversité à l’occasion du premier comité interministériel pour la biodiversité

Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire a présenté aujourd’hui le Plan biodiversité, lors du premier comité interministériel présidé par le Premier ministre. Cette réunion marque un changement d’échelle dans la politique de protection de la nature, et fait de la lutte contre l’érosion de la biodiversité une priorité de l’action du Gouvernement au même titre que la lutte contre le changement climatique.

Président de l’Agence Régionale de la Biodiversité en Ile-de-France, Bruno Millienne salue ce plan qui devra être accompagné de mesures et de moyens concrets pour atteindre les objectifs définis par le Gouvernement.

 

« Nous avons besoin d’une alliance avec la nature, car l’érosion de la biodiversité est un poison lent. Ce plan marque le coup d’envoi d’une mobilisation sans précédent du Gouvernement et des acteurs à tous les niveaux pour combattre le déclin de nos écosystèmes. Pour répondre à ce défi de civilisation, il faut que chaque Français, chaque entreprise, chaque territoire s’engagent. L’humanité a le devoir de réparer la nature après l’avoir abimée. Je souhaite que ce plan marque le début de la reconquête de la biodiversité, dans les territoires et avec les citoyens, car c’est notre bien commun » rappelle Nicolas Hulot.

Ce plan est articulé autour de 6 axes thématiques pour :

  • Reconquérir la biodiversité dans les territoires ;
  • Construire une économie sans pollution et à faible impact pour la biodiversité ;
  • Protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes ;
  • Développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité ;
  • Connaître, éduquer, former ;
  • Améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité.

Un programme d’actions pour la protection des cétacés en mer sera mis en place et un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres sera déployé. Pour la réalisation des mesures du plan, le ministère de la Transition écologique et solidaire va mobiliser 600 Millions d’euros sur 4 ans, pour déployer des actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs.

Le suivi du plan sera assuré par un comité de pilotage interministériel et associera l’ensemble des parties prenantes à travers le Conseil National de la Biodiversité. Le Gouvernement publiera régulièrement des indicateurs et des cartes permettant un suivi précis de l’état de la biodiversité et des pressions qui pèsent sur elles, afin que chaque acteur puisse disposer d’informations fiables et actualisées pour suivre les résultats de l’engagement.

Pour mobiliser la société française dans son ensemble, un Agenda de l’action pour la biodiversité sera lancé dès la rentrée. Il mobilisera l’ensemble des acteurs : collectivités, entreprises et acteurs de la société civile seront incités à prendre des engagements ambitieux et concrets.

Le Plan biodiversité permettra à la France d’appuyer, par ses efforts nationaux et un accompagnement européen, l’adoption d’un cadre international ambitieux pour la reconquête et la protection de la biodiversité lors de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique en 2020 en Chine.

Pour approfondir :

2018.07.04_PlanBiodiversite