Présentation de l’Observatoire climat-énergie en commission : intervention de Bruno Millienne
Présentation de l’Observatoire climat-énergie en commission : intervention de Bruno Millienne

La commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale recevait ce mercredi 13 février le CLER-Réseau pour la transition énergétique : Comité de liaison pour les énergies renouvelables et le Réseau Action Climat : fédération d’associations nationales et locales, lutte contre les causes des changements climatiques, de l’échelle internationale à l’échelle locale.

Une audition visant à présenter l’observatoire climat-énergie. Retrouvez en vidéo l’intervention de Bruno Millienne pour le Groupe MoDem et apparentés.

L’intégralité des débats en vidéo ICI

 

Texte de l’intervention de Bruno Millienne (seul le prononcé fait foi)

« Merci Madame la Présidente,

Tout d’abord merci à nos invités pour leur présentation très claire de ce qu’est l’Observatoire climat-énergie.

C’est une belle initiative dont on ne peut que saluer l’ambition puisqu’il s’agit, ainsi que vous venez de nous le rappeler, de faire un état des lieux et d’évaluer le niveau d’accomplissement des objectifs climatiques et énergétiques de la France au regard des engagements figurant dans :

  • La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 ;
  • La stratégie nationale bas carbone (SNBC) ;
  • Et enfin la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

C’est donc d’abord un observatoire dont le rôle est en réalité autant d’observer que d’alerter, par des mesures d’écarts qu’il met très clairement en évidence à travers des graphiques accessibles à tous.

On apprend ainsi pêle-mêle via le tableau de bord mis à disposition sur le site de l’observatoire, que sur 9 objectifs principaux pour l’année 2017, seul un était atteint voire dépassé : celui des émissions de gaz à effet de serre du secteur industrie en France (-0,8% soit 79,0 MtCO2e[i] réalisé pour un objectif de 79,6).

C’est dire le chemin restant à parcourir et la nécessité d’accélérer si nous voulons au moins nous rapprocher des objectifs initiaux dont je crois savoir qu’ils ne seront pas suffisants pour enrayer le dérèglement climatique (cf. dernier rapport du GIEC).

A ce sujet, pensez-vous que ces objectifs soient encore à portée de main ? Pensez-vous que la SNBC révisée et le projet de PPE qui vient d’être publié sont de nature à nous permettre d’atteindre ces objectifs, notamment celui de la neutralité carbone à horizon 2050 ? A tout le moins, permettront-ils de corriger la trajectoire à l’aune des résultats pour 2018 notamment, si vous en disposez ?

S’agissant du comité de pilotage de l’observatoire, il semble que sur les 5 membres qui le composent, 2 sont issus du secteur étatique : Floriane Sauvage (chargée de mission au MTES) et Hervé Lefebvre (chef du service climat à l’ADEME). Pourriez-vous nous éclairer sur le rôle du comité et les raisons qui ont poussé à y inclure une présence de l’État ?

Enfin existe-t-il des initiatives analogues chez nos partenaires européens et internationaux ?

Pour conclure, comment voyez-vous la coordination de vos travaux avec ceux que le Président de la République a entendu confier fin 2018 au Haut Conseil pour le climat dont certains membres des associations que vous représentez sont membres ?

Merci. »

[i] Metric tons of carbon dioxide equivalent = tonnes équivalent CO2