Question d’actualité au Gouvernement de Bruno Millienne sur l’urgence à agir contre le réchauffement climatique
Question d’actualité au Gouvernement de Bruno Millienne sur l’urgence à agir contre le réchauffement climatique

Retrouvez la Question d’Actualité au Gouvernement ( ainsi que sa réponse) que Bruno Millienne a adressé à la Secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, ce mercredi 1er aout 2018, sur l’urgence à agir contre le réchauffement climatique.

 

« Merci Monsieur le Président,

Madame la secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire,

Depuis deux semaines, notre assemblée passe à côté des vrais sujets. L’affaire Benalla en témoigne.

Nous venons de vivre une semaine d’extrêmes climatiques : au moins 93 morts suite aux incendies en Grèce – incendies qui frappent également la Suède -, record de température en France, inondation et canicule au Japon où l’on dénombre également près d’une centaine de victimes et 40 000 hospitalisés.

Le réseau international WWA est formel. La vague de chaleur extrême est dû au réchauffement mondial, lui-même dû aux activités humaines. Les vagues de chaleur de ce type pourraient devenir la norme d’ici les années 2050.

Alors : Je pense à la montée du niveau des océans qui, entrainera Miami, New York, Tokyo, Singapour, Amsterdam – à être envahies par les eaux. Je pense aux 250 millions de réfugiés climatiques prévus en 2050. Je pense au plus de 100 millions de personnes qui pourraient basculer dans l’extrême pauvreté. Je pense à l’impact du réchauffement climatique sur la faune et la flore, avec la disparition prévue d’une espèce animale sur six. 

Le ministre d’État Nicolas Hulot, l’a dit : « nous avons collectivement une immense responsabilité ». L’urgence climatique ne peut plus être une préoccupation mineure. Oui, « cet enjeu appelle une réponse universelle ». Oui, nous avons besoin d’ « une union sacrée » nationale.

Mais il y a surtout des réponses européennes et internationales qui se font attendre. Une réflexion européenne sur les énergies renouvelables doit être menée. Comment l’impulser ? Comment l’incarner ? Comment passer des paroles et des objectifs écrits à la réalité des actes ?

Comment bâtir ce nouveau modèle de société durable tout en ayant à l’esprit que de nombreux pays ont besoin de poursuivre leur développement économique et industriel et qu’il serait hypocrite de blâmer leur modèle de croissance – qui était le nôtre il y a encore peu ! – sans leur proposer un autre chemin ?

C’est avec une certaine naïveté que je vous pose cette question Madame la ministre. Mais, quels leviers nous restent-ils pour agir concrètement, collectivement et efficacement sur le changement climatique ? »