Violences sur les Champs-Élysées : « Il y a les casseurs, et ceux qui se rendent complices de ces actes intolérables »
Violences sur les Champs-Élysées : « Il y a les casseurs, et ceux qui se rendent complices de ces actes intolérables »

Bruno Millienne était, le week-end du 16 mars, l’invité de plusieurs chaines nationales d’information pour évoquer deux évènements : les violences Parisiennes et la marche pour le climat.

Verbatim – LCI : #BrunchDeLInfo

💬 Incendier un immeuble ce n’est pas une revendication sociale, c’est un acte criminel ! Fermeté face à ceux qui cassent, brûlent, veulent tuer. Soutien plein et entier aux forces de l’ordre et de secours. Ces infiltrés venus pour en finir doivent être (seront) arrêtés et condamnés.

💬 Je trouve atterrant que des porte-parole du mouvement des #GiletJaunes parviennent encore à défendre ce qu’il s’est passé hier. Par cette attitude ils s’auto-décrédibilisent. Un mouvement sain, au premier jour, qui va finir par disparaître dans le chaos !

💬 La #MarchePourClimat, les mobilisations pacifistes de centaines de milliers de personnes en #Algerie sont bien la preuve que l’on peut manifester et porter des revendications dans le calme ! Je suis désolé de le dire : ceux qui sont restés aux côtés des casseurs sont complices.
Rien ne justifie une telle violence. Je le dis aux #GiletsJaunes « vous ne devez plus servir de paravents à ces ultras de tous bords ou alors vous êtes complices ! ».