AFP : Réforme de la SNCF: Le MoDem appelle à « dépassionner » le débat
AFP : Réforme de la SNCF: Le MoDem appelle à « dépassionner » le débat

Le chef de file des députés MoDem Marc Fesneau a appelé mardi le gouvernement à « continuer son travail de dialogue » avec les syndicats de la SNCF pour « dépassionner » le débat sur la réforme de l’entreprise ferroviaire.

Le projet de loi à l’origine d’une grève au long cours débutée mardi « n’est pas un texte contre la SNCF et les cheminots » mais « permet de faire face au défi de l’ouverture à la concurrence », a affirmé le député du Loir-et-Cher lors d’une conférence de presse.

Du fait de « l’incurie des gouvernements précédents », « la SNCF n’a pas été préparée », a accusé M. Fesneau.

« On affirme le statut public de la SNCF. Tout est bordé pour qu’il n’y ait pas de privatisation », a-t-il aussi soutenu.

« Il faut que le gouvernement continue son travail de dialogue pour essayer de trouver une voie qui permette de dépassionner les choses et de ramener à la réalité du texte », selon le président du groupe MoDem, allié de la majorité.

Il faut aussi « faire en sorte d’avoir une entreprise ferroviaire nationale qui fonctionne bien ». « Je ne connais pas un agent qui ne dise pas qu’il y a un besoin de réformer », a-t-il glissé.

« Si on ne change rien, on court à la catastrophe », a abondé Bruno Millienne, vice-président du Groupe MoDem. « CFDT et Unsa sont plutôt allants » pour discuter et il y a une « petite scission » parmi les syndicats, a observé cet élu des Yvelines.