Audition de Pierre Dubreuil en préalable à sa nomination comme directeur général de l’OFB
Audition de Pierre Dubreuil en préalable à sa nomination comme directeur général de l’OFB

En Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire (CDDAT), le mardi 22 novembre 2019, Bruno Millienne a participé à l’audition de Pierre Dubreuil, en préalable à sa nomination à la fonction de Directeur général de l’Office Français de la Biodiversité.

Une prise de parole à retrouver ci-dessous :

 

 

« Merci Madame la Présidente,

Mes chers collègues,

Monsieur Dubreuil,

 

Je tiens tout d’abord, au nom du groupe MoDem et apparentés, à saluer la qualité du travail préparatoire à cette audition conduit par notre collègue Sophie Auconie en sa qualité de rapporteur.

C’est un exercice nouveau dans lequel nous prenons peu à peu nos marques, il s’avère précieux et nous sommes résolus, compte tenu de l’importance des sujets, à faire de celui-ci bien plus qu’une simple formalité.

Pour ce qui vous concerne, M. Dubreuil, vous avez apporté aux questions qui vous ont été posées par Mme la rapporteure, des réponses particulièrement étayées et précises qui semblent attester de l’intérêt réel que vous portez non à la seule fonction de délégué général mais aux missions essentielles de ce nouvel organisme qu’est l’OFB.

Vous le savez sans doute, mon groupe a été particulièrement impliqué sur le texte qui a présidé à la création de l’OFB. Il partage donc une large partie de la vision stratégique que vous avez portée durant la phase de préfiguration de cet organisme.

A ce stade, pourriez-vous nous apporter des précisions sur les mesures et actions prises et à venir concernant la gestion des ressources humaines de l’OFB ? Comment vous êtes-vous assuré de ce que la fusion de l’AFB et de l’ONCFS était acceptée des agents, et conduite avec leur concours ? Quid des cas les plus sensibles notamment de ceux qui auraient pu émettre le souhait de quitter leurs fonctions ?

Nous croyons, en effet, que la question du dialogue social et plus largement celle de la gestion des ressources humaines est l’une des conditions de la réussite du projet de l’OFB.

Nous rejoignons par ailleurs votre souhait de maintien des effectifs dans les services départementaux, pour une déclinaison au plus près du terrain de l’action de l’OFB.

Enfin, à l’heure où les élus locaux sont en très forte demande de davantage de moyens, notamment en matière de police de l’environnement, pour répondre au mieux aux aspirations de leurs administrés et aux problématiques récurrentes rencontrées au local, comment concevez l’action future commune de l’OFB avec les collectivités territoriales ?

S’agissant de la question des moyens financiers de l’office, estimez-vous ceux-ci suffisants pour remplir avec efficacité les missions que le législateur a entendu confier à l’OFB et quoi qu’il en soit, pourriez-vous nous préciser tout à la fois les priorités que vous entendez assigner aux services de l’OFB et a fortiori les sujets que vous jugeriez moins prioritaires dans l’immédiat ?

Pour finir, mon groupe avait fait adopter la possibilité offerte à l’OFB et aux régions de mettre en place, par convention, des agences régionales de la biodiversité, comment envisagez-vous ces conventions et l’appui que peuvent être ces agences pour l’OFB ?

Je vous remercie. »